Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
2 octobre 2009 5 02 /10 /octobre /2009 13:54

Introduction

J’ai travaillé plusieurs années à Jeune Afrique où j’ai notamment dirigé les éditions économiques - Télex Confidentiel et Jeune Afrique Economie (transformé par moi en Journal de l’Economie Africaine tant l’ancien titre était devenu un simple cahier publicitaire, fait par des publicitaires pour des publicitaires) -, avant de travailler, après 15 années de direction d’entreprise, dans les services littéraires du groupe - écriture de guides touristiques (en sus d’écriture publicitaire) et de quelques articles dans les différentes éditions périodiques du groupe. C’est dire que je connais bien le dit groupe et ses cadres !
Je puis donc vous dire, sans aucun risque d’être démenti, que ce dit groupe fonctionne essentiellement sur réunions : une conférence de rédaction tous les matins à 7 heures 30 et des réunions de direction plusieurs fois par jour entre le grand patron (Béchir Ben Yahmed) et les différents chefs de service. Réunions où sont réellement prises les décisions importantes, dont la ligne rédactionnelle (c’est ainsi que le groupe ne vit plus que par la publicité, la femme du grand patron – Danièle Ben Yahmed - ayant convaincu son mari que seul le gros argent des annonceurs était à même de faire vivre le groupe).
Certes, BBY, comme il se nomme lui-même dans ses notes écrites – en vert, comme feu Bourguiba dont il fut le ministre de la Communication - s’est soi-disant retiré de la direction générale au profit de :

- François Soudan et Marwan Ben Yahmed (second) en matière rédactionnelle ;

- Danièle Ben Yahmed et son fils Amir Ben Yahmed (second) en matière administrative.

Mais, comme je le connais, BBY, resté président du groupe, n’a certainement pas lâché les rennes aussi facilement : gageons que les conférences de direction ont pris le pas sur les conférences internes aux services ! L’homme est donc totalement et indubitablement responsable des actes de son groupe. Et c’est à cet égard que je « commets », bien qu’exclu
du groupe après ma révolte contre son engagement proaméricain dans la 2
e guerre d’Irak et l’accentuation de son racisme anti-Blacks, ma dernière « critique » de l’hebdo si prisé des Noirs intellectuels émigrés en France (sa diffusion en Afrique frise la confidentialité). 

Le numéro que je prends comme exemple est le dernier paru en ce lundi 28 septembre 2009, le N° 2542. Cette critique ne prend pas la forme qu’elle doit avoir dans le groupe, soit une critique page par page, forme qui serait fastidieuse pour un non membre du groupe (d’autant que les critiques sont autant de peaux de bananes mises sous les pieds des concurrents du critique…). Je préfère plutôt prendre du recul et critiquer « de haut » : ce n’est pas prétentieux mais assez facile vis-à-vis de cet hebdomadaire soi-disant africain et en fait occidento-africain…

Texte - Christian d'Alayer 

PS : la suite, en dessous... 
PS 2 : Christian d'Alayer a, entre autres, publié le fondamental Un crime médiatique contre l'Afrique, Les Africains sont-ils tous nuls ?, aux éditions du Bord de l'eau.
PS 3 : il tient dans la version papier du Gri-Gri la rubrique "Con de blanc".

Partager cet article

commentaires

Gri-Gri TV