Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Gri-Gri International           Satirique africain francophone

Né au Gabon en 2001

En 2006, c'est à Azouz Begag que Brice Hortefeux parlait comme à un bicot

Publié le 11 Septembre 2009 par Gri-Gri International in Politique

On l'a oublié, mais en 2006, dans le gouvernement Villepin, cohabitaient le demi-nistre de l'Intérieur de l'époque, Nicolas Sarkozy et Azouz Begag, sociologue-romancier et humoriste, caution d'un beurisme chiraquien "sympathique" et sans conséquence. Les relations entre le Hongrois et le Gone furent rapidement exécrables, l'Azouz ayant dénoncé l'usage des termes "racailles" et "Kärcher". Et ironisé : "Je ne m'appelle pas Azouz Sarkozy".
Dans son livre, Un mouton dans la baignoire (Fayard), il révéla quelques-unes des meilleures déclarations d’amour à l’arabité dont sont capables les Nobels en puissance qui entourent le Mollah Nicolas. Brice Hortefeux – dit "l'Albinos" ou "Salif Keita" -, lui asséna, par exemple, sur les bancs de l'Assemblée nationale, en octobre 2006, plus OAS qu’Aussarès, le superbe :

« Allez Fissa, sors de là ! Dégage d’ici, je te dis, dégage ! ». 


PS : Begag rapportait, dans le même livre, quelques extraits de conversation téléphonique avec le futur Mollah Nicolas... 
« Tu es un connard ! Un déloyal, un salaud ! Je vais te casser la gueule (sic) ! Tu te fous de mon nom… Azouz Sarkozy ! Je vais te montrer, moi, Azouz Sarkozy… Tu te fous de mon physique aussi, je vais te casser ta geule, salaud ! Connard »
PS 2 : sans perdre de vue que la polémique autour des récents propos d'Hortefeux n'a rien ni de vain ni d'inutile... prouver qu'on a un bon rasco au gouvernement, au moment où le vieux pirate breton borgne jette l'éponge, ça rassure.