Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
8 septembre 2009 2 08 /09 /septembre /2009 10:00


Vomis par les "Rock Critics", haïs par les punks de l'époque, "Rumours" fait pourtant partie de la liste des albums les plus vendus de tous les temps avec plus de trente millions de copies écoulées depuis sa sortie !!!
Il faut bien l'avouer maintenant "Rumours" est un disque génial, complexe, mélodiquement lumineux et d'une extrême inventivité musicale, en effet, on y trouve le croisement hybride du "British Blues" allié à la "California Pop".
Après un parcours chaotique, le formation british formée dans les années 60 décide de traverser l'Atlantique pour se retrouver à Los Angeles au milieu des seventies. Le groupe embauche le couple Lindsey Buckingham et Stevie Nicks et fait son come back en 1975 avec l'album Fleetwood Mac qui sera un succès avec le single "Rhiannon".
En février 1976, le groupe retourne en studio avec les valises remplies de cocaïne pour le second album et utilise les mêmes recettes que pour l'album précédent : harmonies vocales, production minutieuse, pop folk magique. Les tubes s'enchainent comme des perles, "Dreams", "Don't stop", "Go Your Own Way", "You Make Loving fun" et l'album restera classé 31 semaines en tête du Billboard......
Malgré son succès, "Rumours" est avant tout le testament douloureux d'une époque tragique pour le groupe. Christine McVie et Stevie Nicks voient leurs compagnons respectifs sombrer dans des addictions diverses, condamnant ainsi leurs relations. Aux émois des premiers jours d'enregistrement succédera une période réellement sombre et trouble avec Mick Fleetwood, au milieu de tout ça, qui tentera avec toute son énergie de recoller les morceaux sans oublier de s'en mettre lui-même plein les narines.

Texte - Le briscard de père de Max

Partager cet article

commentaires

Gri-Gri TV