Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
26 août 2009 3 26 /08 /août /2009 09:36

Dans une conférence de presse tenue à Libreville, Jean Eyéghé Ndong, l'ancien Premier ministre, a appellé à une candidature unique de l'opposition. La raison invoquée : faire barrage à "la perpétuité du PDG". Très belle initiative. Sans doute Jean Eyéghé Ndong a-t-il tiré les leçons du spectacle pitoyable offert récemment par l'opposition congolaise... Cette dernière, radicale, tenait des meetings communs. Et pourtant, les Dzon, Kinfoussia, Miérassa et les autres ont été incapables de s'unir et de désigner un candidat unique. Question d'égo. Ou d'ambitions démesurées. Résultat : ils sont politiquement morts. Et c'est cette mort politique que ne souhaite pas Jean Eyéghé Ndong. 
Vingt-trois candidats à l'élection du 30 août, et pour une population aussi faible, c'est trop.  
Cependant, l'ancien Premier ministre ne dit pas qui sera le porte-étendard de cette opposition océanique. Oh, les Gabonais n'iront pas le chercher loin : aucun doute, il pense à lui-même. "Charité bien ordonnée commence par soi-même." Question d'égo, comme pour ses frères congolais. Le lion mort, les lionceaux prennent leur liberté. La consanguinité s'éteint sous le charme du Palais du bord de mer. Un reniement grandiose. Mais, l'héritier désigné avant même qu'il ne naisse, lui, ne l'entend pas de cette oreille. Mieux encore, il profite de la confusion et du manque de crédibilité de ses ex-frères ; leur rappelle qu'il y a cinq mois à peine, Jean Eyéghé Ndong et les autres étaient encore des serviteurs de ce PDG dont ils ne veulent plus "la perpétuité"
La savane politique africaine a ceci de beau qu'elle donne le tournis même à un bébé.    

Texte - Bedel Baouna

Partager cet article

Published by Gri-Gri International - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Gri-Gri TV