Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Gri-Gri International           Satirique africain francophone

Né au Gabon en 2001

Finale de la Gold Cup 2009 : USA - Mexique part 1

Publié le 25 Août 2009 par Gri-Gri International in Dom-Tom - Caraïbes & Amériques

Dimanche 26 juillet, finale de la Gold Cup à New York. Les États-Unis affrontent le Mexique devant plus 79 000 fans de soccer.  Ou plutôt 79 000 hinchas de futbol. Il fallait des lunettes détectrices de blancs-becs pour repérer les Américains. Aujourd’hui, la couleur officielle du Giants Stadium c’est le vert. Récit d’une branlée historique pour les gringos qui risque de faire date de l’autre côté de la frontière. 

Voilà ça y est. Dernier chapitre de la Gold Cup 2009 après 3 semaines de compétition au cours desquelles vous avez pu assister à des Nicaragua-Guadeloupe, des Grenade-Haïti. La technique de Ernst Saint-Joseph (avant-centre haïtien) et les sauvetages sur la ligne de Gabriel Gervais (défenseur du Canada) vont disparaître à tout jamais de vos télés et serviront à garnir les pages l’encyclopédie du football 2009. Gâteau sur le cerise, comme disait le poète Ribéry, l’Euro Nord-Américain offre une finale en apothéose entre les deux géants de la CONCACAF, les États-Unis et le Mexique. 
Et ça ne rigole pas : le vainqueur est qualifié pour la prochaine Coupe des confédérations
Oui mais voila, en fait ça rigole un peu. Sur les 9 dernières éditions, c’est la quatrième fois que le Mexique rencontre les States en finale. Surtout, Landon Donovan est le meilleur buteur de tous les temps de la compétition avec 17 pions inscrits. Un record que Ronaldo n’approche même pas en rêve. Et cette année, comble de l’absurdité, la compétition se déroule en même temps que la Coupe des confédérations. Les Yankees, inscrits sur les deux tableaux, doivent envoyer leur équipe B pour disputer la Gold Cup qui se joue pourtant à domicile. Sympa pour les fans US et pour Landon Donovan qui ne pourra pas dépasser la barres des 20 buts. La Gold Cup donc, une compétition respectée par les instances mondiales de football. 
Côté USA, c’était l’occasion de voir Freddy Adu en vrai. En fait, non, le joueur made in Disneyland des États-Unis n’est pas non plus titulaire chez les B. À moins d’être un fan hardcore de la MLS ou d’être abonné à la ZDF pour suivre la Zweite Bundesliga (Ligue 2 allemande), peu de visages familiers. Côté mexicain, il fallait capter Television Azteca pour reconnaitre des joueurs. Seulement 4 des 23 sélectionnés ne jouent pas dans le championnat mexicain. Aguirre a laissé les cadres au repos. Exit Marquez (blessé), Guardado, Pavel Pardo, Cuauthémoc Blanco, Leandro et Zinha. Le Mexique, en pleine crise footballistique, veut donner du temps de jeu et de la confiance à ses seconds couteaux. Surtout la Gold Cup 2009 doit être l’occasion pour les 3 survivants de la victoire en Coupe du monde des moins de 17 ans en 2005 de s’imposer en tant que leaders. Efraïn Juarez (22 ans) commande le replacement défensif, Carlos Vela (20 ans) virevolte coté gauche et Giovanni Dos Santos (20 ans) touche tous les ballons.
(La suite, demain)

Texte - Robin d'Angelo