Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Gri-Gri International           Satirique africain francophone

Né au Gabon en 2001

Un triomphe pour l'édition 2009 du Labo Ethnik

Publié le 18 Mai 2009 par Gri-Gri International in Les carnets de l'Ambassadrice



Pour sa 4° édition, le Labo Ethnik a pris Paris dans ses bras, investi le Marais, donné des couleurs à l'Espace des Blancs Manteaux. Après 3 jours de franc succès critique et populaire, d'abord, saluons d'un grand coup de chapeau (un de ceux que dessine la grandissime Nigerianne Data Okorodudu pour JD 7 Couture par exemple) le trio instigateur : 
Yvette Tai-Coquillay (photo), François Coquillay et Djoe Joseph Dunoyer (photo).Un clin d'oeil a Alvina (la Chorégraphe) et Alex Rotin (le Directeur artistique et Créateur).

Accueil chaleureux, amabilité des hôtesses, buffet remarquablement garni, astuce dans l'aménagement du lieu, choix de musiques heureux. + une MC à la hauteur : Ayden.
Unique bémol (et encore, pour conserver notre réputation de grognons), certains mannequins ont défilé un peu vite. Pour des raisons sans doute différentes, spectatrices et spectateurs le regrettèrent parfois... 



Nos coups de coeur : JD 7 Couture. Pour le parti pris, et poussé à son terme le plus heureux, du théâtralisme. Inoubliables chapeaux, articulés, dépouillés ou à fanfreluches exubérantes et couleurs chaudes. Un des temps forts assurément que ses défilés auxquels le public se montra immédiatement réceptif. Avec JD 7, la température monte direct ! Épure dans les lignes, minimalisme des tenues. L'écrin idéal pour une série d'accessoires superbes.
Martial Tapolo Zambo. D'abord parce qu'il créé une Reine Pokou magnifique (les Akans comprendront !). Ses choix de matières, comme le serpent pour les bustiers, sont convaincants. Ou à partir de tissus locaux, qu'il travaille encore sur son vieux métier. Tout comme JD 7, il a le mérite rare d'assumer des choix esthétiques forts et marqués. Personne n'oubliera la réincarnation de Tina Turner dans Mad Max 3 que Martial Tapolo fit jaillir pour clore son défilé.



Textes et photos Ma Solange Oussou

(voir également l'album photos)