Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 13:48




La vérité n'est pas toujours là où on l'attend. 
Récemment, un documentaire français, Antifa, Chasseurs de Skins se proposait de raconter la traque des skinheads nazis durant les années 80, à Paris essentiellement, par des bandes d'adolescents antifascistes. Pourquoi pas ? Le pitch, très Villeneuve, avait de quoi exciter l'intérêt d'une génération n'ayant pas connu ces années. Ce documentaire, après visionnage, n'en est finalement pas un. Succession d'entretiens et d'images d'archives, pauvrement filmé et sans la moindre intention de réalisation, il se propose non pas de relater simplement les faits mais de glorifier l'action de quelques individus, sans malheureusement jamais donner la parole au camp d'en face (lâcheté préméditée ou manque total de professionnalisme, le mystère reste entier...). On cite les "nazis", on les aperçoit au détour d'un vieux reportage télé mais jamais on ne les entend aujourd'hui. Comment alors prendre au sérieux toute cette histoire ? Nous sommes en pleine propagande, plus de 20 ans après les faits. Passons. Pendant un peu plus d'une heure, on écoute donc des vétérans d'une petite guéguerre oubliée se vanter de leurs actions héroïques. Ici, un certain Kim (photo de gauche) rappe ses souvenirs de bastons sanguinaires, desservi par un flow tout de même catastrophique, là, un autre assure que lui et ses potes ont nettoyé les rues de la racaille extrémiste, évoque des descentes à la kalashnikov (on n'est plus à Paname mais à Beyrouth !), sans jamais vraiment rentrer dans les détails. En guise de conclusion, la voix off assène un énième slogan débilitant. En gros, le fascisme, c'est mal et ne passera plus jamais par chez nous. Merci. Bref, une rédaction adolescente sur des adolescents qui ont refusé de grandir. Un film bâclé et inutile, quand même vendu en Fnac pour la modique somme de 19 euro. On est habitué. Rien de grave.

Là où tout ça devient véritablement pathétique, c'est que l'ennemi brun a répliqué sans attendre en mettant gratuitement en ligne sa réponse. Pareil : une heure et quelques où des anciens donnent leur version de la chose. Les skinheads soi-disant pourchassés témoignent, font le boulot qu'a refusé d'assumer le réalisateur. Là où les Antifa s'agitaient, les yeux brûlants, les skinheads, eux, se contentent de raconter calmement, sans mythomanie. Juste avec de la dérision et de la précision. Que cela agace les bien pensants et les Jean Moulin perpétuels n'est pas le problème. Quand les Antifa gonflent le torse et bandent tous leurs muscles, les skinheads, eux, préfèrent relativiser la violence d'une époque enterrée et évoquer certaines de leurs erreurs de parcours. Surtout, ils démontent une par une les vantardises adverses et on rit, haut et fort, on rit à intervalle régulier, sans même rougir. Pire, on a tendance à les croire. Peut-être parce qu'ils sont passés, depuis longtemps, à autre chose, en tout cas à une autre forme de lutte, plus politique, moins urbaine, alors que les Antifa, eux, ne parlent qu'au passé, toujours, comme si leur présent n'était que vide et désillusion. Ils réclament des médailles, pauvres petits soldats instrumentalisés par un montage à la truelle. Et puis, quand Serge Ayoub dit "Batskin" (photo de droite), leader nationaliste hautement médiatisé depuis 20 ans, rappelle, certes avec malice, que certains Antifa aimaient bien, à l'époque, tendre le bras bien haut, on s'interroge. Pourquoi le documentaire Antifa, Chasseurs de Skins a dissimulé de telles informations ? Pourquoi a-t-il préféré, à une réalité indiscutable et vérifiable en deux coups de fil, un manichéisme malsain ? Pour mieux se rassurer d'être du bon côté probablement. Quitte à réinventer l'histoire, à la travestir. La médiocrité sera toujours l'ennemie du sens.

Jérôme Reijasse


Partager cet article

Published by Gri-Gri International - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

Petitgauchistede20ans 29/10/2012 23:48

Salut.
Je me permets d'intervenir: Je suis un jeune antilibéral de bientôt 20 ans ; et je suis assez compréhensif vis-à-vis de ce que dit JR: J'ai visionné les deux documentaires des deux camps sur le net
et je trouve que celui des "antifa" laisse à désirer: Certes, même si il explique ce qu'étaient les rues de France dans les 80's (guerre des bandes et compagnie), je trouve que les protagonistes
soi-disant "antifa" se vantent pdt tt le long du docu... Et qu'en plus, pas une fois, la parole n'est donnée aux adversaires...
Maintenant, je me permets de faire part de mon coup de gueule contre les "fafs" ; car lorsque l'on voit LEUR docu auto-réalisé, on se rend compte qu'ils font un peu la même chose ; ils sont juste
UN-POIL plus modestes.
Déjà, faudrait qu'on me dise POURQUOI est-ce que les deux mecs interrogés sont comme par hasard cachés par des lunettes et des foulards noirs ?
Ensuite, Serge, n'en parlons pas: Se revendiquer nationaliste, évoquer la pureté de la race blanche et jouer le chef paramilitaire mussolinien alors qu'on est d'origine libanaise (Ca se voit, en
plus, excusez-moi)... On reconnait là l'hypocrisie de l'extrême droite.
La conclusion valable semble que les deux camps étaient des groupes qui faisaient chacun leur dictature dans leurs quartiers en disant aux gens quelle "couleur" afficher...
Maintenant, je vous avoue qu'il y a un truc sur lequel je me sens "nostalgique": Celle de faire la politique dans la rue plutôt que derrière les pupitres.
En effet, dans ma génération, on est moins dans la rue à se servir de ses mains et trop sur Youtube ou Skyrock à jouer aux rebelles.
Le truc bien, avec les bandes politisées des 80's, c'est que l'on virait de notre quartier par la force et l'intimidation ceux qui foutaient la merde.
Tout ça pour dire qu'en tant que jeune étudiant de 20 ans, je pense que c'est à ma génération de sortir dans les rues, mais en se battant de manière humble et organisée et pour une vraie cause ; et
non pas en faisant du racisme anti-blanc et en se comportant comme de méprisables racailles pour après oser se dire "antiraciste révolté".

Daniel Morin 01/07/2012 20:04

"skin-head_88_hh": tu devrais ètre plus clair concernant ton pseudo(comprehensible pour tout le monde) et afficher tes convictions politiques aussi fermement que ton allégence certaine aux idéaux
d'un mec dont les initiales sont "AH"(suicidé le 30 avril 1945 : adolf hitler) et que l'on saluait par un : "heil hiltler",voici donc le fameux "hh" (les 2 initiales du salut hitlérien).Le 88
correspont également au"hh"(le H étant la 8eme lettre de l'alphabet),en partant de la fin de l'alphabet,le "88" donne :"SS". Ce n'est qu'une façon comme une autre pour s'identifier et se
reconnaitre en tant que néo nazi et,ou,sympathisant de la cause..............et certainement pas une invention de ma part("hh",88,etc). Le terme fasciste ne trouvant apparemment pas grace aux yeux
de certains,dont une quantité non négligeable étant liée à ce site (au vu des commentaires),j'emploierai d'autres termes néanmoins voisins. A moins d'ètre abruti,amnésique ou autre;je ne vois aucun
intéret à ètre antifasciste s'il n'y a plus de fascistes,notamment en France. Hors,la poussée de l'extrème droite en France,en Europe et ailleurs est loin d'ètre une illusion. Certains pourraient
faire valoir que l'extrème droite n'est pas le néo nazisme ou assimilés,c'est vrai.........mais tout aussi vrai qu'une partie de l'extrème droite est néo nazi,ultra nationale et favorisant ces
mouvances extrèmistes dangeureuses pour l'humanité. Doit on attendre que les 2%(grosso modo actuellement en France,???) de néos nazis et proches de ce mouvement s'emparent du pouvoir en profitant
du désarroi du peuple face à la crise,ralliant les 15 à 20% d'électeurs du FN et divers extrème droite,plus l'effet boule de neige ....comme aprés la crise de 1929 qui a favorisée l'accéssion au
pouvoir d'hitler,ou se bouger le cul avant. Je préfère ne pas fermer les yeux,ni baisser ma garde. Je suis loin d'ètre un babos mais les casses burnes me gonflent;quand il n'y en aura plus,nous
pourrons nous reposer et délirer sur autre chose de plus intéressant.

skin-head_88_hh 05/04/2011 17:58


salut pour info les skinhead sont facho et les REDSKIN sont anti-facho puis c'est documentaire et tous c'estd es vieux truc alor tgg au antifa fouteur de merde !! I love HOOLIGAN


boumbo 10/12/2010 22:33


A force de fumer tout un tas de saletés, vous voyez des fascistes de partout. C'est fini depuis longtemps... Et les derniers qui restent, vous leur léchez les couilles et leur remplissez les
poches. Pour de jeunes collabos, c'est quand même un comble !


Gri-Gri International 11/12/2010 16:30



pas tout compris


mais merci de contribuer à la discussion



Ego 02/10/2010 10:17


t'es un gros faaaaa assume au lieu d'écrire un pamphlet pourri et surtout faux.


Grégory Protche, rédacteur en chef du Gri-Gri 02/10/2010 11:58



et toi t'es pas grand chose... remplis d'arguments, ta réaction...


allez, recommence âne batté !


on publiera quand même


"t'es qu'un gros faa"... bon, déjà, argumentation proche de celle du... skin (bravo)


"assume"... bah toi maintenant mon chéri (hey "Ego" mets ton nom, là tu fais vraiment geek-nerd qui aime les jeuc de rôles), va falloir que tu assumes : la débilité de tes non-phrases ; ta
lâcheté (ah le pseudo du pseudo courageux...)...


"un pamphlet pourri"... un pamphlet en général, tête d'oeuf, c'est un livre... là, c'est juste un article... 


"et surtout faux"... ah ? Y'a quoi de faux ici à part toi ? Que les petits bourges d'antifa font payer 19 euros un dvd de merde vendu en FNAC (waou les rebelles !)... et que les skins le font
gratos sur Internet ?


Désolé, nous on n'y est pour rien si vous êtes des clébards de pavlov qui pissent et chient où on leur dit et si les skins vous donnent des leçons d'underground...


Nous, on a juste regardé le match...


Vous, bah, vous l'avez perdu.


Si ça fait de nous à tes yeux de miraut des "faaa", tant pis pour ta gueule, tu crèveras aussi con que t'as vécu.


Reviens avec des arguments, next time


 



Gri-Gri TV