Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
14 février 2009 6 14 /02 /février /2009 06:19

Lybie : Mouammar Kadhafi, dit « Le Kadhafou »

Après trente ans d’arabité fervente (et généreuse), le Guide est (re)devenu africain. Il continue de financer : des intellectuels, des artistes, des médias (Africa n°1). Mais plus de terroristes, depuis qu’il a signé la paix avec le Grand Satan américain - les bombardements de 1986 sur Tripoli et la pendaison de Saddam Hussein l’ayant convaincu. Ses frasques ont perdu de leur éclat : longtemps qu’on ne l’a plus vu recevoir les journalistes occidentaux dans un champ, loin de la ville, assis sur un tracteur ! Longtemps aussi qu’on ne l’a plus vu brûler ou piétiner publiquement, comme il aimait à le faire jadis, le drapeau de la Grande Bretagne ou des Etats-Unis.
Un de ses fils l’a durablement ridiculisé sur les terrains de football italiens (plus exactement, usa ses shorts sur le banc des remplaçants). L’affaire des infirmières bulgares lui a redonné un peu de crédit, redoré son aura diabolique. Eu égard à ses valeureuses années de lutte, au regard de l’incommensurable bonheur vengeur que nous aura apporté sa vexante visite en France (en quoi est-ce « insultant » de demander à la France de jeter un oeil sur le sort fait à ses immigrés en banlieue avant de donner des leçons de droits de l’homme à la terre entière ?), et de l’humiliation infligée à Sarkozy, le « Kadhafou » demeure une valeur sûre. Capable à tout instant d’agréablement nous surprendre.



Cameroun : Paul Biya'a bi Mvondo, dit « Biya rien à faire »
Biya est né il y a longtemps. Voilà bien tout ce qu’on peut dire. Si : a succédé à Ahidjo. Est sorti de sa naphtaline présidentielle pour venir se faire interviewer par France 24 à Noël. A la stupéfaction générale. Son épouse distribue leur numéro de portable et invite à séjourner au Palais, par-dessus tous les protocoles diplomatiques, tous les officiels sympathiques que le couple rencontre. C’est peut-être pour ça que Paul Biya est toujours las sans être là. Le plus grand poseur de lapins du monde.
Même l’ONU, ça le motive pas. Selon certains, il ferait actuellement croire à tous qu’il va modifier la constitution camerounaise, et donc se représenter à la présidentielle pour un troisième mandat (il n’est là que depuis…1982… Ah oui, quand même…). Ainsi, fin des polémiques et des luttes d’influence pour savoir qui lui succèdera le mieux. A part lui, qui pourrait croire ça ?

Texte Grégory Protche • Dessins Mil'Pat

Partager cet article

Published by Gri-Gri International - dans Le pot-pourri du Gri-Gri
commenter cet article

commentaires

Gri-Gri TV