Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
4 février 2009 3 04 /02 /février /2009 14:08

Pour sa neuvième édition du 4 au 10 février, le festival de cinéma de Saint-Denis (93) “Est-ce ainsi que les hommes vivent ?...” propose un tour d'horizon du cinéma américain dont les noirs sont  les réalisateurs et/ou les acteurs. Des premiers films muets d'Oscar Micheaux (“Great migration”, “Unconquered”, “Body and soul” dans les années 20) à l'envoutant “Ghost Dog, the way of the samouraï” de Jim Jarmush (1999), presqu'un siècle de combat cinématographique est couvert à travers une sélection étoffée. L'occasion de revoir, entre autres, l'ami noir de John Ford, Woody Stode, dans “Sergeant Rutledge” (1960), le légendaire et musclé “Sweet sweetback’s Baadasssss song” de Melvin Van Peebles (1971) inédit en France, le beau “Shadows” de John Cassavetes (1959), les films cultes de la Blaxploitation (des films souvent produits et réalisés par des Blancs avec des acteurs Noirs pour le public noir) tels “Shaft” de Gordon Parks (1971), “Foxy Brown” de Jack Hill (1974) avec l'icone Pam Grier ou, plus consistant “The spook who sat by the door” d'Ivan Dixon (1973) essence du combat des Black Panthers. Egalement au programme, des films de concerts légendaires : “Wattstax” de Mel Stuart (1972) commémorant les émeutes sanglantes de Watts avec Rufus et Carla Thomas pour ne citer qu'eux, “Jimi plays Monterey” (1985), festival précurseur de Woodstock en 1967 avec un Jimi Hendrix en grande forme ou encore “Behind the green door” (1972) un classique du porno avec Johnny Keyes, la première star noire du genre... des concerts (Bams, Warra Ba...), une table ronde sur le rap animée par Grégory Protche, rédacteur en chef du Gri-Gri International... Bref, une semaine bien remplie... Tout le programme sur http://www.blackrevolution.fr ...et dans le livret bien foutu de la manifestation (designé par Anabelle Chapö et Marie-Armel Le Bourhis) dont le visuel de couv' de Nick illustre cette note.

Pascal Quehen (http://graphicsoul.over-blog.com)

Partager cet article

Published by Gri-Gri International - dans Arts & culture
commenter cet article

commentaires

Gri-Gri TV