Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Gri-Gri International           Satirique africain francophone

Né au Gabon en 2001

#Ya5AnsàAbidjan / 1er Gaou de Noël à Pascal Boniface à propos de la Côte d'Ivoire (#Procès Gbagbo #CPI #DevoirDhistoire)

Publié le 25 Décembre 2015 par www.legrigriinternational.com Pascal Boniface in 1er Gaou, Côte d'Ivoire - Élections 2010, Devoir d'histoire

#Ya5AnsàAbidjan / 1er Gaou de Noël à Pascal Boniface à propos de la Côte d'Ivoire (#Procès Gbagbo #CPI #DevoirDhistoire)

 

Le directeur de l’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS), Pascal Boniface, est apparu médiatiquement au milieu des années 2000, victime de la part d'associations défendant Israël d'une honteuse et inqualifiable campagne médiatique (injures, menaces, diffamation). Depuis, sans se déshonorer ni servir à grand chose, survivant médiatique, il débat. "Expert en géostratégie", ainsi que le Parisien l'a bombardé, il parle même de la Côte d'Ivoire. "L’argument de Laurent Gbagbo consiste à dire que les puissances coloniales veulent le chasser. Mais désormais, ce sont les frères africains qui lui demandent de respecter le suffrage universel et de partir." Les "frères africains" ? C'est vraiment ce qu'a dit Boniface ? Si pour lui les présidents africains sont les "frères" de Gbagbo, on serait curieux de savoir en quoi, comment et par quels liens... Difficile de prendre au sérieux un "spécialiste" qui pense sincèrement que "Avec cette menace d’intervention militaire ouest-africaine, la donne change politiquement et stratégiquement." Pour conclure, assez semblable finalement à ceux qui le ruinèrent médiatiquement il y a quelques années, Boniface vient apporter son petit mollard insultant... "Gbagbo préfère être le président en exercice d’un pays ruiné et en guerre civile plutôt qu’un ancien président. (...) Qu’on lui réserve un exil doré et que la Côte d’Ivoire redevienne le pays prospère qu’il a été." Celui d'Houphoüet-Boigny, M.Boniface ?

 

PS (5 ans après) : initialement mis en ligne le 25 décembre 2010.

Quelques jours après l'investiture du dernier président ivoirien démocratiquement élu, Laurent Gbagbo. Et alors que les ingérentes menaces françaises commençaient de se préciser.