Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Gri-Gri International           Satirique africain francophone

Né au Gabon en 2001

1er Gaou : Alain Finkielkraut, naintellectuel communautaire

Publié le 11 Octobre 2009 par Gri-Gri International in 1er Gaou

Au lendemain de l'intervention du gai ministre de la Culture français, Frédéric Mitterrand, dans le jt de TF1 - se justifiant, ndeye san, de s'être exilé un temps en Thaïlande et d'avoir du y vendre son corps à des vieillards asiates assez écoeurants (on exagère à peine) -, le vendredi 9 octobre, et cette fois-ci sur l'antenne du France Inter de Philippe Val, le, semble-t-il, définitivement inassimilable et inintégrable "intellectuel" (les guillemets, c'est juste pour faire populisto-poujadiste) Alain Finkelkraut a sciemment, et presque chevaleresquement sacrifié, sabordé, naufragé une vieillesse qui s'annonçait pourtant dorée...
Après avoir défendu un Roman Polanski qu'il croyait "Polonais" (l'eût-il si ardemment fait s'il l'avait su gaulois de naissance ?) de l'accusation de viol sur mineure qui le poursuit depuis une trentaine d'années, sous prétexte que la gamine ayant déjà "couché" il ne pouvait tout à fait s'agir d'un viol (si, si, il a aussi dit ça)... à bout de force, échevelé et hirsute, à la fin de l'émission, il a opéré un douteux rapprochement entre les situations du cinéaste et du chanteur défunt (et innocenté, lui) Michael Jackson...
Oubliant que, au terme de son raisonnement, si Michael Jackson était pédophile, alors Polanski aussi et que si Michael Jackson ne l'était pas, Polanski l'était quand même !
Sa formule finale, juste avant le générique, résuma ce qui doit tout à la fois lui tenir lieu d'identité, de raisonnement et de morale : "Chacun son élite". De quels peuples Michael Jackson et Roman Polanski représentent et incarnent-ils "l'élite", dans le cerveau anéanti d'Alain Finkielkraut...