Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
11 octobre 2016 2 11 /10 /octobre /2016 10:49

Souverainistes-Ecologistes      

République Gabonaise  

Union-Travail- Justice        

Liberté-Développement-Durabilité  
 
COMMUNIQUE 

 
Le 27 août dernier, le peuple gabonais s’est rendu aux urnes pour élire son Président de la République sous le regard de nombreux observateurs nationaux et internationaux. A l’issue du scrutin qui s’est déroulé sans incidents et au vu des résultats émanant des bureaux de vote consignés sur les procès verbaux, le monde entier sait que le choix du peuple gabonais s’est porté sur la personne de Jean Ping. Contre toute attente, les institutions de la République en charge des élections, en tête desquelles la Cour Constitutionnelle, usant de mensonges, d’arguties juridiques et de violence armée, ont choisi de nommer Ali Bongo Ondimba à la fonction de Président de la République.  

Face à cette nouvelle forfaiture, et réalisant sans doute qu’il ne peut indéfiniment écrire l’histoire du Gabon avec le sang des gabonais, Ali Bongo Ondimba n’a trouvé, comme unique réponse à la volonté du peuple gabonais déterminé à voir son choix respecté, qu’un pseudo dialogue politique.  

Le parti Souverainistes-Ecologistes, membre signataire de la Convention citoyenne pour l’alternance et le changement “Jean Ping 2016“, renouvelle son soutien au Président Jean Ping qui a été largement élu Président de la République dans les urnes le 27 août 2016.  Profondément attaché au principe de la souveraineté du peuple tel qu’édicté par l’article 3 de la Constitution et conformément à la lettre et à l’esprit de la Convention sus citée tout en tenant compte de la quasi unanimité qui s’est dégagée après consultation de tous par le Président Jean Ping, le parti Souverainistes-Ecologistes dit NON au dialogue que propose Ali Bongo et rejette catégoriquement sa main tendue. NON au dialogue de la mort de la liberté et de la démocratie qui maintient notre pays dans la paix armée de la République abîmée et souillée ; NON à la paix des crimes rituels ; NON à la paix de l’école et du système sanitaire dégradés, NON à la paix de la justice biaisée…la paix de “qui perd gagne“. En effet, depuis l’élection présidentielle de 1993, les autorités en place perdent les élections dans les urnes et usent systématiquement de violences mortelles à l’encontre du peuple avant de se faire nommer par des institutions aux ordres. Elles appellent ensuite au dialogue qui ne vise en réalité qu’au partage de quelques postes sans réelles perspectives pour l’alternance et le changement tant exprimés par le peuple souverain. Pour sa part, le parti Souverainistes-Ecologistes qui se tient aux côtés du peuple souverain dont la volonté s’est clairement exprimée dans les urnes le 27 août 2016 reconnaît Jean Ping comme Président élu du Gabon et adhère de ce fait à son initiative d’un dialogue national inclusif, ainsi qu’à son appel à la résistance active pour que triomphe la “vox populi“ qu’aucune institution ne saurait reléguer, enfermer ou taire. 

Le parti Souverainistes-Ecologistes note pour le regretter qu’une partie de la Communauté internationale et certains amis du Gabon aient choisi de prendre tout simplement acte d’une 
forfaiture qui ne fait l’ombre d’aucun doute. Comme si la Démocratie dans notre pays ne devait pas répondre aux canons universellement admis. Ils invitent même l’Opposition à dialoguer avec et sous la tutelle de son oppresseur ; un dialogue qu’ils savent pourtant biaisé et qui n’est rien d’autre qu’un dialogue de dupes. 

Le parti Souverainistes-Ecologistes interpelle la Communauté internationale et attire son attention sur le danger que constitue pour un peuple épris de liberté, de démocratie et désireux de bien-être, toute absence de perspective, absence contre-productive pour tous. 
Pour terminer et en tout état de cause, le parti Souverainistes-Ecologistes salue la détermination et les actions de la Diaspora gabonaise à travers le monde et l’invite à poursuivre ses efforts. Dans le même registre, il invite tous ses militants, sympathisants ainsi que le peuple du changement à ne pas baisser les bras, à rester mobilisés afin d’œuvrer pour l’alternance et au changement dans le cadre de la Résistance active.  
 
Fait à Libreville, le 11 octobre 2016

 

Partager cet article

Published by Gri-Gri International Le parti Souverainistes-Ecologistes - dans Gabon 2011 Francophonie Politique
commenter cet article

commentaires

Gri-Gri TV