Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
8 septembre 2016 4 08 /09 /septembre /2016 12:34
#Gabon / Haut-Ogooué : taux de participation à 71 % au lieu de 99,98% ?

Suite à une conférence de presse tenue le samedi 03 septembre 2016, Michel Ongoundou Loundah, président de l’Association des altogovéens pour l’alternance, a fait le point sur les résultats de l’élection du 27 août dernier dans la province du Haut-Ogooué dont il est originaire.

Face à la presse nationale et internationale, les ressortissants du Haut-Ogooué ont tenu à contester les résultats publiés par le gouverneur Jacques-Denis Tsanga et confirmés par le ministre de l’Intérieur Pacome Moubelet-Boubeya le 31 août dernier.

« Les chiffres en notre possession sont issus des 126 procès-verbaux que nous avons pu traiter sur les 156 que nous détenons. », affirme Patrick Eyougou représentant du candidat Jean Ping qui rentre de Franceville. Il précise également que : « de la compilation de nos données, nous avons 34 570 inscrits, pour 24 819 votants dont 1 193 bulletins blancs ou nuls. Les suffrages exprimés nous donnent 23 380 dont 3 970 pour Jean Ping et 19 195 Ali Bongo Ondimba ».

Reprenant la parole, Michel Ongoundou Loundah, fait remarquer : « qu’au regard de ces seuls chiffres, nous avons un gap de près de 10 000 voix cumulées d’abstentions et de votes nuls. Comment le taux de participation argué par le gouvernement se justifie-t-il ? »

Des éléments qui viennent remettre en cause en la taux de participation dans cette province du Gabon qui est quasiment le double de la moyenne nationale.

Michel Ongoundou Loundah a conclu son aparté en précisant que : « le taux de participation est de 71 % au lieu de 99,98% ».

Sur la majorité des circonscriptions sans le Haut Ogoué Jean PING est donc sorti vainqueur. Mathématiquement il était impossible que le résultat de cette dernière circonscription change la donne. Or le contraire a eu lieu et le ministère de l’intérieur gabonais a déclaré Ali Bongo élu à 49,80% devant Jean Ping 48,23% en tenant compte que tous les habitants de cette régions sont allés voter même les hospitalisés.

Depuis leur annonce, ces résultats ont été rejetés par l’opposition qui crie au hold up électoral. Le peuple gabonais, l’acteur principal, a décidé de défendre son vote. Des jeunes manifestent depuis l’annonce des résultats. Ces derniers demandent aux autorités gabonaises le respect de leurs suffrages, en réponse à cette demande, le gouvernement gabonais leur oppose depuis une semaine la violence des forces de l’ordre qui a déjà couté la vie à plus de 17 Gabonais selon les organisations des droits de l’homme locales. Solennellement ici, nous réaffirmons notre soutien au peuple frère gabonais en lutte pour sa liberté et pour une alternance démocratique dans la paix afin de mettre fin au pouvoir tyranique qui mine leur pays depuis plus de 55 ans.

Nous demandons au gouvernement de mettre fin à cette violence et d’accepter la volonté de son peuple.

Pour éviter une impasse et pour un apaisement, nous sommes pour le recomptage bureau de vote par bureau de vote comme le propose les pays amis du Gabon.

Les dirigeants Africains doivent comprendre qu’on n’organise pas les élections pour refuser le verdict. Ceux-ci doivent comprendre que savoir quitter le pouvoir dénote de la valeur d’un homme d’état et la longévité au pouvoir est un signe de mal gouvernance de faiblesse et de corruption.

© Correspondance : Mr. Banemeck Luc Biencvenue Et Mr. Tchangue Marcel

SOURCE

Partager cet article

Published by Gri-Gri International - dans Gabon 2011 Francophonie Politique
commenter cet article

commentaires

Gri-Gri TV