Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
6 mai 2016 5 06 /05 /mai /2016 08:58
#WebJournalisme Prix Mondiapress pour le Gri-Gri et son dictateur-adjoint Grégory Protche

Jeudi 5 mai. Message sur facebook :

Bonjour et bravo Grégory.
Votre diplôme, vos billets d'avion ainsi que votre coffret vous attendent.

Le jury a plébiscité votre engagement et votre travail.

Continuez !

Encore merci et bravo.

Ahou Annick N'guessan

Ci-dessous le compte-rendu de la soirée de remise des prix de www.fxgpariscaraibe.com

Prix Mondiapress : les Antillais bien servis

Le 4 mai au soir, à l'UNESCO, a eu lieu la deuxième édition du prix Mondiapress autour de personnalités médiatiques de renom comme Denise Epoté (TV5 Monde Afrique), Hervé Bourges (ancien président de TF1, de France Télévisions et du CSA), Paul Nahon (créateur d'envoyé spécial), Michel de Breteuil (créateur d'Amina) et l'humoriste Philippe Chevallier (le complice de Régis Laspalès). Ce prix créé par l'association Culture et Art premier, a pour but, selon ses organisateurs Annick N'Guessan et Bernard Chabaud, de "récompenser et valoriser les journalistes et animateurs qui par leur travail et leurs actions, diffusent, mettent en avant et font exister les peuples et les cultures africaines dans le monde". Sur cinq prix, quatre ont été décernés à des journalistes ou animateurs originaires ou oeuvrant aux Antilles.

Dans la catégorie web, c'est Grégory Protche, "le directeur adjoint" (sic) du Gri-Gri International, premier organe de presse satirique africain qui est récompensé en son absence.

Dans la catégorie télévision, c'est la Guadeloupéenne Kareen Guiock qui a été distinguée. Kareen Guiock qui présente le JT de 12 h 45 sur M6, a rappelé à cette occasion que c'est à l'âge de 13 ans, alors qu'elle vivait à Apatou en Guyane, qu'elle a publié son premier papier... dans France-Guyane ! Elle a insisté pour partager ce prix avec l'ensemble de sa rédaction.

Dans la catégorie radio, c'est la Martiniquaise Laura Beaudi la lauréate avec son émission, Espace détente, sur Espace FM. Absente elle aussi pour cause d'antenne.

Dans la catégorie presse écrite, c'est notre confrère de France-Antilles Martinique, le Sénégalais Adams Kwateh, qui est récompensé. Jean-Jacques Seymour, membre du jury, a salué en son absence "un fils de Césaire et de Senghor".

Enfin, dans la catégorie photojournaliste, c'est le Guadeloupéen Harry Jeanne le lauréat. Après avoir travailler pour de nombreux titres de presse dont France-Antilles ou Amina, Il a co-fondé le site d'information 97land. Quoique très ému, il a eu ce mot eu égard à la banalisation de la photo numérique : "C'est de plus en plus difficile de travailler avec tous ces téléphones portables dans le champ !"

Jean-Jacques Seymour, juré, Harry Jeanne, lauréat, Bernard Clabaud, secrétaire général de Culture et Art premier, Annick N'Guessan, présidente, et Kareen Guiock, lauréate, le 4 mai à l'UNESCO

Jean-Jacques Seymour, juré, Harry Jeanne, lauréat, Bernard Clabaud, secrétaire général de Culture et Art premier, Annick N'Guessan, présidente, et Kareen Guiock, lauréate, le 4 mai à l'UNESCO

Partager cet article

commentaires

Gri-Gri TV