Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
16 avril 2016 6 16 /04 /avril /2016 11:00
#HommageBenSoumahoro / À toi Big Ben…le Waraba immortel (Poème inédit de Dacoury-Tabley Philippe-Henri)

À toi Big Ben…le Waraba immortel

Big Ben, comme le grand tam tam parleur,

Tu résonnais, voyant venir de grands malheurs.

Et comme une sentinelle vigilante, tu avertissais.

Prophète, tu disais: " attention! attention! jamais

L'homme, entré par effraction dans notre vie,

Ne renoncera à exécuter ses complots ourdis".

Waraba, le grand lion, ici et partout tu as rugi,

Non pas pour tuer, mais pour sauver nos vies.

Comme la mère poule, à la vue de l'épervier

Qui plane au-dessus de sa couvée, tu as crié

Pour que ton peuple t'entende et comprenne

Que de graves dangers, dans ce pays, viennent.

Avec ton franc-parler, ton parler-vrai et ton parler

Inimitable, tu as dit haut et fort les propos murmurés

Dans les salons, par des sachants remplis de lâcheté.

Toi, à jamais, cette voie du renoncement tu as rejetée,

Et, à haute et puissante voix, tu as dénoncé l'Imposteur,

En mettant à nu le vrai plan commun du Grand Menteur.

On a vu et tout compris, tu disais hélas vrai, depuis:

1999, 2000, 2001, 2002, 4 ans de suite, c'était bien Lui.

Et tu prévenais que le pire restait encore à venir.

Des bombes il fera larguer pour totalement en finir.

Est arrivée 2011, et c'est exactement ce que l'homme fit:

Déluge de feu et de sang sur ce pays meurtri et trahi.

Waraba, tu as fait plus que ta part, tu as résisté.

Mieux, tu as continué de rugir, même maltraité.

Ta parole de feu a consumé leur sombre mensonge,

Faisant jaillir des cendres cette vérité qui dérange.

Tu as montré, sans faiblesse, la voie de l'honneur

À tous ceux qui ne se complaisent que dans l'horreur.

Aujourd'hui, tu nous quittes, ils diront que tu es mort.

Pour nous, tu passes la mort, les laissant à leur triste sort.

Tu entres dans la conscience nationale par la grande voie,

Avec ceux qui par leur vie, siègent dans l'éternité, en rois.

Lui, l'Imposteur, quand il mourra, on l'enterrera, c'est tout.

Toi, dans la mémoire collective tu seras toujours et partout.

Poème inédit, Abidjan, le 14 avril 2016

Dacoury-Tabley Philippe-Henri

Partager cet article

Published by Gri-Gri International Dacoury-Tabley Philippe-Henri - dans Côte d'Ivoire - Élections 2010 Gos et Gars du moment Poésie Francophonie Françafrique
commenter cet article

commentaires

Gri-Gri TV