Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
21 mars 2015 6 21 /03 /mars /2015 15:06
Madame PAU LANGEVIN, Ministre de l’outre-mer dans cette réunion de travail avec les hauts administrateurs de services de la Martinique, dont la priorité serait l’emploi des jeunes
Madame PAU LANGEVIN, Ministre de l’outre-mer dans cette réunion de travail avec les hauts administrateurs de services de la Martinique, dont la priorité serait l’emploi des jeunes

SOURCE

Bonjour Madame Pau LANGEVIN,

Cette réaction à la présente photo prise alors que vous êtes dans une importante réunion de travail en Martinique, ne vient pas alimenter un effet de mode. A l’heure de la démocratie participative, toutes les occasions peuvent être propices à faire progresser notre vivre ensemble en terre française.

Madame La Ministre, voici un instantané très parlant. Ce n’est pas là un cliché caricatural. C’est au contraire une cristallisation de ce qui se fait et s’est fait depuis toujours. Cela est édifiant à plus d’un point. Vous vivez en direct cet héritage millénaire de la discrimination et de la domination blanche dans sa plus naturelle expression ! Vous n’y êtes pour rien !

Mais devant une telle évidence de l’exclusion des Noir(e)s d’outre-mer de la gestion des choses qui les intéressent, je sais, ou tout du moins, j’espère que votre voix peut s’étonner et certainement s’indigner.

Peut-être, habitée de cette grande profession de foi du président François Hollande, pouvez-vous exiger la traduction concrète du fameux « LE CHANGEMENT C’EST MAINTENANT » dans le temps présent de votre ministère.

Peut-être pouvez-vous cesser de prêter main-forte à ce déni total de respect et d’égalité en défaveur de ces Français ultramarins, marqués au fer rouge du mépris quotidien par la scarification mensongère de la République France : Liberté-Egalité-Fraternité.

Je vous sais, je vous crois malheureuse dans cet aréopage, et je sais que vos yeux pleinement ouverts sur ce qu’est dans sa substance profonde la politique française vis-à-vis de ces minorités, vous retrouverez le feu courroucé que vous avez partagé avec MARCEL MANVIL contre l’insupportable domination de l’homme noir par l’homme blanc.

Vous avez l’âme humaniste et l’esprit de combat a toujours animé votre longue marche dans les chemins troubles de la vie politique. Manuel Vals dans le naturel d’une émotion profonde, disait un temps qu’il souhaitait dans son cortège qu’il y ait un peu plus de « White », un peu plus de « blancos ». Nous nous contenterons de dire qu’il est légitime et respectueux qu’il y ait un peu plus de « noirs » dans les hautes travées de nos administrations en « terre française d’outre-mer ».

Nous ne sommes pas candides, nous ne le sommes plus. Nous savions la composition systématique de la photo de famille des grands administrateurs des colonies. Mais nous sommes ici devant le choc des images.

Vous seule, personne noire, dans ce « Petit-déjeuner avec les chefs des services de l’État en Martinique », dans cette réunion de travail dont la priorité serait l’emploi des jeunes de notre toujours département. Pas l’ombre du moindre chef de service d’origine antillaise. PAS UN SEUL.

Et c’est un accident que vous ministre, et seule personne noire dans ce tableau symbolique et instructif, vous contribuiez à visualiser l’intolérable racisme de l’administration française.

Sachez définitivement que cette image témoin nous est insupportable, et que le statu quo dont elle témoigne est une atteinte récidivante contre notre dignité de citoyens déconsidérés, discriminés.

Cela peut changer.
Par vous, Madame la ministre, peut souffler, marquant votre ministère, un vrai vent de changement ! Votre présence dans ces fonctions gouvernementales constitue une chance. Vous êtes notre ministre de tutelle. Dites notre haut-le-cœur à Monsieur Hollande, président de la république et à chacun de vos collègues du gouvernement.

Voici en deux mots nos doléances :
– Nous voulons des grands administrateurs majeurs noirs pour penser et mettre en acte le quotidien dans nos territoires. Aux plus hauts niveaux !
– Nous vous demandons de mettre à l’index l’esprit colonial de l’administration française en outre-mer !

Et voici notre engagement :
Nous vous certifions que nombreux, Antillais Français d’Outre-mer, nous vous appuierons dans ce juste et nécessaire bouleversement des pratiques.

Soyez assurée, Madame la Ministre, de mon total respect !

Yves UNTEL PASTEL
Ethnologue, poète et auteur-composite
ur

PS : la titraille est de la rédaction

Partager cet article

commentaires

Gri-Gri TV