Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
24 février 2015 2 24 /02 /février /2015 14:00
Un témoin a vu Simone Gbagbo distribuer des armes après son arrestation !

La titraille est de la rédaction

Publié initialement sur le blog de notre camarade Shlomit Abel ICI.

Merci à mon ami FB Lopez Dobé, qui pour le compte du CAFRI a suivi les journées d'hier et d'aujourd'hui, ici quelques perles de témoins appelés à la barre pour déposer contre madame Gbagbo.
la justice ivoirienne, fidèle à son injustice foncière qu'on lui connait, par l'intermédiaire de témoins, - probablement achetés par une quelconque officine RDR -, en mettant en scène des petits, est à l'image de la justice occidentale représentée par la CPI ; mais là-bas les filtres sont puissants et les mensonges plus cachés, les témoins P quelque chose ne se ridiculisent pas en public....

Shlomit

Il faut rappeler qu'aucun des témoins n'avait au préalable été entendu par le juge d'instruction.
Donc ils viennent comme ça et ils racontent leur mort et ils repartent.
Du vrai n'importe quoi.

Le président du CAFRI Valery Kple Baha et moi même étions assis à coté d’éminent personnalités comme monsieur DACOURY TABLEY et monsieur SOKOURY BOHUI.
Que du bonheur.
Lopez Dobe
-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

BREAKING NEWS : Procès de Maman Simone Gbagbo

le témoignage du Témoin Adama

Le juge : Monsieur, dites moi qu'est ce que vous reprochez à Mme Gbagbo

Temoin: Monsieur le juge a 2 jours du 2e tour, Mme Gbagbo est venu a Abobo, j'ai vu des 4X4, immatriculée WWW.CI.
J'ai vu Mme Gbagbo sortir d'une Mercedes noir, elle avait porté des lunettes noires; ses gardes de corps étaient a coté d'elles, mais elle était arrêté et elle fessait des gestes.

Le Juge: Quel gestes elle fessait?

Temoin: Elle était arrêtée et elle faisait des gestes

Juge: Tu étais là quand Mme Gbagbo distribuait les armes la aux jeunes?

Temoin: Monsieur Mme Gbagbo est venu, elle a même donné 150000f aux gens là. C'est dans l’église ils ont mis les caisses d'armes, j’étais sur la dalle j'ai tous vu.

Juge: Toi qui étais sur la dalle comment tu as vu que c'est 150000f ils ont donné aux gens la?

Temoin: Monsieur le juge c'est les jeunes la qui sont eux même venu me dire ça le lendemain.

Juge: C'est même jeunes qui t'ont menacé la???

Temoin: Oui Oui monsieur, c'est eux, ils sont la même, ils étaient parti au Ghana mais ils sont revenu ça vaut pas 1 an.

Juge: Mais pourquoi ceux qui vous ont menacé, tu ne les avais pas dénoncé à la police, et c'est contre Mme Gbagbo que vous venez témoigner?

Temoin: Monsieur le juge moi j'ai bon cœur.

Temoin : Il fait sortir 3 photo ( Une église, une mosquée et sa maison)
Monsieur le juge, j'ai vu Mme Gbagbo, j’étais chez moi sur la dalle. Ils ont fait sortir des caisses de Kalach. C'est le pasteur de l’église la qui les a recueillit dans son église.

Juge: tu as vu Mme Gbagbo avec ses caisses de Kalach?

Temoin: Oui monsieur, ils ont mis ça dans l’église, c’était vers 16h

Juge: toi tu es en Haut sur la dalle, comment tu sais que c'est des Kalach?

Temoin: Monsieur ils ont ouvert deux caisses, c'est la j'au vu.

uge: Tu étais la quand Mme Gbagbo distribuait les armes la aux jeunes?

Juge: Mais toi qu'es ce que tu reproches a Mme Gbagbo

Temoin: Monsieur le juge, il deux jeunes qui sont venu me menacer, ils m'ont dit de quitter la quartier sinon ils allait me tuer. Moi c'est ma maison, je dis je quitte pas. C'est quand Mme Gbagbo est venu et après eux tous eux des Kalach et on commencé a faire barrage.

Juge: Donc c'est Mme Gbagbo qui a donné ses armes aux gens la??

Temoin: Oui Monsieur le Juge.

Juge: Tu as vu Mme Gbagbo leur donné ces armes ??

Temoin: Monsieur, c'est quand elle est venu, le soir eux tous ont ces armes.

Juge: tu l'a vu donner des armes aux gens la?

Temoin: Silence radio

------------------

Témoignagedu témoin Cissé

Juge: Monsieur que reprochez vous à Mme Gbagbo?

Temoin: Monsieur, moi Mme Gbagbo c'est ma maman, je suis venu parlé a ma maman. Moi j'aime ma maman, c'est notre maman a tous. Mais elle a envoyé nos enfants nous tuer.
Moi je suis le papa de Lamté, Lamté c'est mon fils, je suis l'ami à son papa. Mais monsieur le juge, Lamté voulait me tuéééééééééé. Lamté voulais me tuééé monsieur le juge.

Juge: Qu'es ce que Mme Gbagbo vous a fait?

Temoin: Monsieur Lamté voulait me tuer, Lamté c'est mon fils, moi je suis comme son père. Mais mon fils voulais me tuer.

Juge: C'est qui Lamté?

Temoin: Lamté c'est mon fils, il est a la gare, il est syndicat.

Juge: Mais Mme Gbagbo a quoi a voir avec lamté? il travaille avec elle?

Temoin: Monsieur le juge, c'est le Lamté là qui avait les armes et Lamté voulaiy me tuéééééééééér.

Juge: Mais vous, vous, qu'est ce que Mme Gbagbo vous a fait?

Temoin: Moi Mme Gbagbo m'a rien fait, je ne peux pas mentir.
______________________

BREAKING NEWS : Procès de Maman Simone Gbagbo

Témoignage du Témoin Ibrahim

Juge: Que reprochez vous à Mme Gbagbo?

Temoin: Moi je suis gardien du siège du RDR à Abobo. Mme Gbagbo est venue. Elle était dans une 4X4. un long cortège. elle passait, et elle est partie chez BAH BIENTO ( Le comédien et papa de Magnifique 1er)
Après ça tous les jeunes là ont eu des armes dans le quartiers.

Juge: Qui a donné ces armes là aux jeunes là?

Temoin: Quand Mme Gbagbo est venue, elle a vu Bah Biento, Bah Biento même il est encore là au quartier.

Juge: Tu as vu Mme Gbagbo donner des armes aux gens la?

Temoin: Oui Monsieur.

Juge: Mais tu as dit elle était dans une 4X4 et qu'elle passait dans un long cortège, comment tu l'a vue. et c'était quand?

Temoin: Monsieur le juge, c’était le 16 décembre 2011, après tout le monde a eu des armes.

Juge: Tu es sur que c’était le 16 décembre 2011??

Temoin: Oui Monsieur c’était le 16 Décembre 2011;

Juge: Mais le 16 Décembre 2011, Mme Gbagbo était en prison, comment toi tu as fais pour la voir à Abobo?

Temoin: " Silence Radio
_____________________

Témoignage du témoin Amara

Juge: Qu'es ce que vous reprochez à Mme Gbagbo

Temoin: Monsieur le juge, Mme Gbagbo est venu à Abobo, on dit elle a donné 1 000 000 à mon enfant, mais moi j'ai vu que 30 000f, c'est ça j'ai vu, je ne peux pas mentir.
Celui qui dit que Mme Gbagbo a donné l'argent à mon enfant, moi c'est 30 000f seulement ma femme a eu.

Juge: Vous êtes ici pourquoi??

Temoin: Monsieur pour dire la vérité.

Mdrr le juge était tellement degba, il lui a dit : Monsieur merci au revoir.
____________________

Témoignage du Témoin Issa

Le juge: Monsieur, dites-moi qu'est ce que vous reprochez à Mme Gbagbo

Temoin : " Monsieur le juge, une mère ne doit pas donner une chicote à un enfant pour dire "chicote celui-là ". elle doit calmer les deux enfants, mais Mme Gbagbo a dit "chicote moi celui-la"

Le juge: Monsieur, je répète, dites-moi qu'est ce que vous reprochez à Mme Gbagbo, qu'est ce qu'elle vous a fait concrètement?

Temoin: Monsieur le juge, moi elle m'a rien fait, walay je peux pas mentir.

PS: je vous épargne les FAUTES GRAMMATICALEs et surtout l'ACCENT, hummm Que du bonheur.
____________________

Le Juge :- Faites entrer d'autres témoins

C'est la un gars bizarre va rentrer dans la salle
Le policier en faction à coté de Valery Kple Baha et moi, tout dégba la, va dire doucement " Héééé Seigneur épargne nous du péché"

gagaggagagag Valery et moi on est verséééééééééés
___________________

Le juges: Faite entrer les témoins
4 individus entrent dans la salle ( avec le gars rempli de bandage la mdrr)
Les 4 ont des béquilles.
Arrivés devant le juge, il leur demande:

Le juge: Vous êtes venu faire quoi ici.
"Victimes" : On est venu témoigner contre Mme Gbagbo
Juge: Toi comment tu t'appelle
1ère "victime" : Koné mahadou
Le juge: Désolé tu n'est pas sur ma liste des victimes
2è victimes: Diaby souleymane
le juge: Désolé tu n'es pas sur ma liste des victimes
3è victimes: Traoré issouff
Le juge: Désolé tu n'es pas sur ma liste des victimes
4è victime : Doumbia mamadou
Le juge: Désolé tu n'es pas sur ma liste des victimes.

Faut les voir en train de sortir, HO HONTE!!!

TEXTE / LOPEZ DOBE

Partager cet article

commentaires

Roxane 25/02/2015 15:39

C malheureux même tricher est difficile pour eux

Gri-Gri TV