Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
11 novembre 2014 2 11 /11 /novembre /2014 10:00
L'exil tue plus d'Ivoiriens qu'Ebola...surtout des Wê

Abidjan (Côte d’Ivoire) - Quelque 75 Ivoiriens ont perdu la vie dans des camps de réfugiés au Ghana, au Bénin et au Togo où ils s’étaient exilés aux lendemains de la crise postélectorale de décembre 2010 à avril 2011 qui a fait plus de 3000 morts, a appris APA, lundi, auprès du Front populaire ivoirien (FPI) lors d’une cérémonie d’accueil de six pro-Gbagbo, rentrés d’exil.

"Beaucoup de parents avec qui nous avions fuit la Côte d’Ivoire ne reviendront plus. Aux camps des réfugiés au Ghana, nous enregistrons 20 morts d’un côté et 10 morts dans un autre camp. Dans le camp de réfugiés du Bénin nous comptons 13 morts et au Togo 32 morts", a révélé le porte-parole des exilés rentrés ce jour, Désiré Porquet. Il a également annoncé dans la foulée, la mort du Colonel Oulai, décédé une semaine plus tôt.

Désiré Porquet a toutefois précisé que cette liste "est exhaustive" et souligné que les réfugiés ivoiriens vivent dans des "conditions incroyables". "Dans les camps, ils vivent avec des scorpions et des serpents. Ils vivent dans des conditions incroyables. On ne peut pas imaginer que des êtres vivants, ou que des Ivoiriens vivent dans de tels endroits.", a-t-il expliqué.

M. Porquet a par ailleurs souligné que la majorité des Ivoiriens vivant dans des camps de réfugiés sont des Wê (ethnie de l’Ouest de la Côte d’Ivoire)."80 % de personnes vivant dans les camps de réfugiés, sont des Wê", a ajouté M. Porquet mentionnant toutefois, la volonté des réfugiés ivoiriens exilés aussi bien au Benin, au Togo qu’au Ghana, de rentrer en Côte d’Ivoire.

"Ceux qui sont restés, veulent rentrés. Ils sont nos parents et ils veulent venir. Le problème est quand venir et comment venir ? Où dormir ? Dans quelles plantations se rendre ?", a encore poursuivi M. Porquet.

Dans la foulée, Désiré Porquet a invité le président du FPI, Pascal Affi N’Guessan à travailler pour le retour de tous les exilés ivoiriens. Six réfugiés proches de Laurent Gbagbo sont rentrés lundi en Côte d’Ivoire. Ce sont les anciens ministres, Lia Bi Douayoua et Benjamin Atsé, l’ex-député William Atteby, Hervé Siaba, Désiré Porquet et Clément Nadaud.

Le Président ivoirien Alassane Ouattara a réitéré en décembre 2013, son appel aux civils et militaires ivoiriens exilés dans les pays limitrophes depuis la crise post-électorale, à rentrer au pays "sans crainte" pour bâtir la nation.

SOURCE

PS : ci dessous une série de reportages exclusifs réalisés dans les camps de réfugiés du Ghana (Ampain et Egykrom) en décembre 2011.

PS 2 : leur situation ne s'est pas améliorée.

PS 3 : leur situation émeut toujours aussi peu le monde et la Côte d'Ivoire.

Partager cet article

commentaires

Gri-Gri TV