Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
18 août 2014 1 18 /08 /août /2014 02:00
Soros CPI Nouveau Courrier
Soros CPI Nouveau Courrier

3 ème partie d'un tableau paru initialement à Abidjan le 29/07/2014 dans les colonnes de notre confrère et camarade Le Nouveau Courrier (www.nouveaucourrier.net).

Le Nouveau Courrier (& Le Gri-Gri International ici) publie ici un texte particulièrement riche de A. Atchadé, qui révèle les dessous pas toujours très vertueux du monde des petits et grands soldats d'une justice internationale biaisée dès le commencement, et qui se fait aider par une puissante armada idéologique qui se pare d'indépendance pour se légitimer sans contestation auprès d'une opinion subjuguée par des promesses de lutte contre l'impunité largement mensongères. Un texte à conserver.

Amnesty International

« Amnesty International est financée essentiellement par ses membres et dons publics. Aucun financement n’est recherché ou accepté de la part de gouvernements pour enquêter et faire campagne contre les abus des droits de l’Homme. Amnesty International est indépendante de tout gouvernement, idéologie politique, intérêt économique ou religieux. » Ça c’est ce qui est indiqué sur le site internet de l’organisation. Mais en scrutant de près les derniers rapports financiers d’Amnesty International Limited disponibles, nous pouvons constater que l’organisation ne refuse pas les financements d’un certain Georges Soros via l’Open Society Foundation ou bien la Fondation John D. et Catherine T. MacArthur. Toujours les mêmes !

Dans la plupart des conflits internationaux, Amnesty professe sa neutralité et son impartialité. « Nous essayons de dépolitiser notre regard » [13].

Suzanne Nossel [14], dont le regard est loin d’être dépolitisé, transfuge du département d’Etat US, fut entre janvier 2012 et janvier 2013 la directrice exécutive pour Amnesty International USA où elle est restée au service de politique étrangère des États-Unis. Le site internet d’Amnesty International mentionne avec fierté le rôle de Suzanne Nossel dans les résolutions de l’ONU contre l’Iran, la Syrie, la Libye et la Côte d’Ivoire. [15] En mai 2012, elle lançait pour le compte d’Amnesty International une campagne publicitaire en soutien à l’intervention de l’OTAN en Afghanistan. Les affiches proclamaient : « droits humains pour les femmes et les jeunes filles en Afghanistan : OTAN, continuez les progrès ! ». Franck Jannuzi, qui a été choisi pour lui succéder, a travaillé pour le bureau du renseignement et recherche en tant qu’analyste politico-militaire sur la région d’Asie de l’est.

Dans n’importe quel autre système, cette consanguinité serait considérée comme incongrue mais pas en ce qui concerne la gouvernance mondiale.

La FIDH

La FIDH est une ONG internationale qui défend tous les droits, civils, politiques, économiques, sociaux et culturels, tels qu’ils sont énoncés dans les déclarations universelles des droits de l’homme (1948). Sur son site, la FIDH remercie diverses institutions, fondations et compagnies qui la soutiennent dont la Commission Européenne, Organisation Internationale de la Francophonie et une foultitude de ministères. Dans le rang des donateurs on retrouve des valeurs sûres : le National Endowment for Democracy, Open Society Foundations, le Sigrid Rausing Trust, The John D. and Catherine T.MacArthur Foundation. Et un mélange hétéroclite de sociétés Air France, la Caisse des Dépôts et Consignations, DailyMotion, Hermès, La Banque postale ou bien encore le Figaro magazine et le Nouvel Observateur. La FIDH est aujourd’hui présidée par la Tunisienne Souhayr Belhassen (Tunisie) qui a débuté en tant que journaliste à l’hebdomadaire Jeune Afrique pendant une vingtaine d'années et également correspondante pour l'agence de presse Reuters en Tunisie.

On peut aussi noter l’ombre portée du serial entrepreneur en droits de l’homme Sidiki Kaba. Ancien dirigeant de la FIDH. Actuellement Ministre de la Justice du Sénégal, il se verrait bien présider l'Assemblée des États parties à la Cour pénale internationale. En tout cas, ce serait une bien meilleure planque pour finir sa carrière, loin des aléas de la politique politicienne.

La suite demain

[13] http://www.cairn.info/zen.php?ID_ARTI- CLE=RFSP_543_0379

[14] Elle fut aussi l’Assistante de Richard Holbrooke, ancien de plein de choses au Département d’Etat US qui lui n’avait rien compris à la responsabilité de protéger : il a demandé au Vietnam de se retirer du Cambodge en 1979 alors que les Khmers Rouges avait déjà massacré 1.7 million de cambodgiens.

[15] http://www.amnestyusa.org/news/press- releases/amnesty-international-usa- announces-leadership-transition-suzanne- nossel-selected-as-new-executive-d

Partager cet article

commentaires

Gri-Gri TV