Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Gri-Gri International           Satirique africain francophone

Né au Gabon en 2001

Dans Rue89 Sabine Cessou N'Guesso et ses amis diffament Pierre Sane

Publié le 21 Juillet 2014 par Gri-Gri International in Côte d'Ivoire - Élections 2010, Sénégal 2011

Dans Rue89 Sabine Cessou N'Guesso et ses amis diffament Pierre Sane

PLAINTE EN DIFFAMATION DE MR PIERRE SANE PRESIDENT DE L’INSTITUT IMAGINE AFRICA CONTRE RUE89 ET LE JOURNALISTE MORIBA MAGASSOUBA

Dans une interview publiée par le journal en ligne français Rue 89 en date du 8 juillet 2014 et réalisée par la journaliste Sabine Cessou, le journaliste « sénégalo-­‐guinéen» Moriba Magassouba affirme : « l’ancien patron d’Amnesty International, le Sénégalais Pierre Sané aurait reçu de l’argent pour prendre la défense de Laurent Gbagbo. Ce que beaucoup n’ont pas compris. » Le Pr Pierre Sané tient d’abord à rappeler que dans les contributions qu’il a diffusées à travers la presse internationale au moment de la crise post électorale ivoirienne de fin 2010 et début 2011 :

1.Il a tenté d’expliquer le pourquoi de l’impasse post électorale et la nécessite de recourir au dialogue pour régler le contentieux sans violence.

2. Il s’est élevé contre toute tentative d’intervention armée étrangère dans un pays
souverain, destinée à installer par la force un des protagonistes du contentieux électoral.

3. Il a contesté la légitimité des sanctions internationales destinées à punir collectivement le peuple ivoirien et des personnalités qui s’inscrivaient dans la légitimité constitutionnelle du pays en se mettant au service du Président investi par le Conseil Constitutionnel.

Ce faisant le Pr Pierre Sané déclare avec la dernière énergie n’avoir jamais « reçu
de l’argent », directement ou indirectement, du Président Laurent Gbagbo ou de quiconque et qu’il n’était mû que par la défense de la souveraineté d’un pays frère mise à mal par des puissances étrangères.

Il considère donc l’affirmation de Mr Moriba Magassouba, qu’il n’a par ailleurs jamais rencontré, comme une attaque perfide et malicieuse et une atteinte inacceptable à sa réputation et à son honneur.

Il a, en conséquence, instruit ses avocats de déposer sans délais une plainte pour diffamation et complicité de diffamation contre l’organe de presse parisien Rue
89 et Mr Moriba Magassouba.

Source