Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
29 juin 2014 7 29 /06 /juin /2014 06:27
Ghana au Brésil / Gyan à un journaliste : "Ta gueule ! Fils de pute !"

Passé à côté de sa Coupe du monde sur le terrain, le Ghana a également connu plusieurs déboires en dehors des pelouses. La dernière en date, le pétage de plombs d'Asamoah Gyan après la défaite contre le Portugal (1-2) jeudi.

Arrivé en huitièmes de finale en 2006, puis en quarts en 2010, le Ghana espérait poursuivre sa progression dans cette Coupe du monde 2014. Malheureusement, l'aventure des Black Stars s'est arrêtée dès la phase de groupes avec une défaite contre le Portugal (1-2) jeudi, alors qu'une victoire leur aurait permis de chiper la deuxième place aux Etats-Unis. Mais c'est surtout en dehors des terrains que les Ghanéens ont fait parler d'eux au Brésil.

On apprenait jeudi que les milieux de terrain Kevin-Prince Boateng et Sulley Muntari avaient été exclus de leur sélection par la Fédération ghanéenne et seront suspendus pour une durée indéterminée. Le premier pour s'être battu avec son sélectionneur, le second pour avoir agressé un délégué du ministère des Sports. Ambiance... De plus, une affaire de primes non versées aux joueurs avait déjà rendu l'atmosphère orageuse depuis le début de la compétition.

Autant dire que l'image du Ghana dans ce Mondial était déjà un peu écornée. Et ce n'est pas le coup de sang d'Asamoah Gyan qui arrangera les choses. Très déçu après l'élimination et pas d'humeur à parler en zone mixte, l'attaquant n'a pas apprécié la réflexion d'un journaliste de RFI qui lui rappelait que s'exprimer devant les médias faisait partie de son métier. Et le joueur a craqué...

«Ferme ta petite gueule, toi ! Il est malade, lui ! Ta gueule ! Fils de p...» , a lancé le buteur des Black Stars d'après des propos rapportés par L'Equipe. Ses coéquipiers ont même dû intervenir pour le ceinturer et l'empêcher d'en découdre avec le journaliste. Visiblement les nerfs à vif, Gyan s'est ensuite calmé avant d'observer au loin celui qui avait provoqué sa colère. C'est ainsi la dernière image laissée par le Ghana dans ce Mondial. Des changements semblent désormais nécessaires pour retrouver une certaine sérénité dans cette sélection...

SOURCE

Partager cet article

commentaires

Gri-Gri TV