Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Gri-Gri International           Satirique africain francophone

Né au Gabon en 2001

En 2019, l'Afrique subsaharienne comptera 930 millions d’abonnements mobiles

Publié le 9 Juin 2014 par Gri-Gri International Ecofin in Economie

En 2019, l'Afrique subsaharienne comptera 930 millions d’abonnements mobiles

L’usage d’Internet en Afrique subsaharienne va doubler dans les 5 prochaines années

(Agence Ecofin) - D’après une étude menée par un grand équipementier télécom, l’usage d’Internet en Afrique subsaharienne va plus que doubler. Dans trois ans déjà, en 2017, la technologie 3G remplacera en majorité la 2G et sera alors le type de connexion mobile dominant.

Cette mutation sera due à la forte demande des consommateurs en données. À « juin 2014, les utilisateurs de téléphonie mobile ont accès à 76 000 TB (terabytes) de données par mois, soit le double du chiffre de 2013 qui était de 37 500 TB par mois. En 2015, les chiffres devraient doubler encore avec des utilisateurs de téléphonie mobile accédant à 147 000 TB par mois », révèle l’étude.

D’ici fin 2019, il est prévu que Afrique subsaharienne compte 930 millions d’abonnements mobiles avec 557 millions de smartphones et 710 millions d’abonnements haut débit. Cette croissance initiée par le développement des médias sociaux, a été renforcée par le lancement cette année d’un certain nombre de smartphones à moins de 50 $ US par plusieurs grands fabricants. Cela permettra un plus large accès à Internet haut débit sur le contient. La preuve, au Kenya, en Afrique du Sud et au Nigeria, par exemple, les consommateurs utilisent déjà de plus en plus la TV, la vidéo et les services médias sur leurs smartphones. «L’Afrique sub-saharienne connaît actuellement une révolution numérique mobile avec les consommateurs, les réseaux et même les entreprises de médias qui découvrent les possibilités des technologies 3G et 4G. Nous avons vu la tendance depuis quelques années, mais au cours des douze derniers mois, le trafic numérique a augmenté de plus de 100 %, nous obligeant à revoir nos prévisions», a déclaré un cadre de l’équipementier.

SOURCE