Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Gri-Gri International           Satirique africain francophone

Né au Gabon en 2001

Cécilia et le successeur de Sarkozy se refont sur le dos du Gabon

Publié le 26 Mai 2014 par Gri-Gri International in Gabon 2011

Cécilia et le successeur de Sarkozy se refont sur le dos du Gabon

« Quelle revanche ! Il y a sept ans, quand Cécilia a quitté l’Elysée pour vivre sa vie avec l’as de la communication événementielle de Publicis, ils ont tous deux été maudits, excommuniés. Ils étaient les bannis de la République. Ils se sont refaits, et ils en sont fiers. Ils ont juste quelques petits comptes à régler. »

Le Nouvel Observateur consacre un long portrait à Richard et Cécilia Attias (ex-Sarkozy) et le succès de leur opération croisée : lui les relations publiques et l’organisation de méga-événements de com, elle l’humanitaire ou ce qui en tient lieu.

Au passage, on découvre que leur principal terrain de jeu – et de gains – est l’Afrique francophone, avec une prédilection pour le Gabon du clan Bongo, où Richard Attias vient d’organiser une sorte de mini-Davos, pour un coût de 5 millions de dollars, auquel a participé Laurent Fabius, le chef de la diplomatie française. Au grand dam des opposants gabonais :

« Un Front des Indignés, rassemblant l’opposition gabonaise, dénonce le “New York Farine Africa” – entendez, ce “couple Attias” qui “roule les Africains dans la farine”. Cette alliance inédite d’adversaires d’Ali Bongo a même rédigé une “lettre ouverte à Laurent Fabius” pour le dissuader de venir à Libreville :

“C’est avec des fonds publics que M. Richard Attias invite des centaines de personnes au Gabon depuis trois ans pour tenter de redorer l’image d’un régime prédateur.” »

Mais les Attias ne s’arrêtent pas au Gabon :

  • au Congo pétrolier de Denis Sassou Nguesso, ils organisent un forum équivalent, Build Africa ;
  • en Guinée équatoriale, autre pays pétrolier, ils organisent pour le dictateur local Teodoro Obiang (cible de la plainte sur les « bien mal acquis » en France), le forum Emerging Equatorial Guinea ;
  • au Sénégal, précise Le Nouvel Obs, « c’est le budget de communication, remporté pour le prochain Sommet de la francophonie, en novembre à Dakar, qui a soulevé la polémique. Il n’y a pas eu d’appel d’offres, mais une simple “consultation” menée par le président Macky Sall. L’affaire a eu un écho jusque dans les couloirs de l’Elysée, où l’ancienne ministre Yamina Benguigui s’en était émue auprès de François Hollande : “Tu te vois poser sur la photo à côté de Cécilia ex-Sarkozy ?” Mais Macky Sall n’a pas flanché. Il a même signé un contrat supplémentaire de 400 000 euros à Richard Attias & Associates pour bénéficier de ses conseils en communication. »
  • Source